IPBX    Audit opérateur    Vidéo IP    Satisfaction client    Télétravail    Autocom    Voix sur IP

Câblage    Standard téléphonique    PoE   CTI    Installation    Messagerie unifiée    Intégration

Conseil    Poste SIP    Fibre optique    Visualisation à distance    WIFI    Qualité et performances    PABX

Location    Maintenance    Financement    Courants faibles    Switch    Formation    Cloud    Mobilité

Une technologie avancée :

Qu’il s’agisse de transmettre, d’enregistrer ou simplement de visionner les images, la vidéo surveillance bénéficie des progrès de la technologie dans diverses disciplines. Les caméras vidéos sont mobiles, rotatives et contrôlables à distance. On en distingue quatre types qui font appel soit aux technologies analogiques ou numériques. Les prescriptions techniques des systèmes de vidéo surveillance ont été définies par des arrêtés du 26 septembre 2006 et du 3 août 2007.

Les différents types de caméras de vidéosurveillance

  • caméras reliées à un simple écran de contrôle, sans enregistrement.
  • caméras analogiques, avec un enregistrement limité dans la durée.
  • caméras intégrant des systèmes analogiques et numériques qui permettent d’introduire des fonctions de comptage d’objets ou de détection de disparition.
  • caméras IP consultables à distance grâce à Internet.

Les atouts de la vidéo surveillance

Dissuasive et comparativement bon marché, la vidéosurveillance combine de multiples possibilités, répondant à divers objectifs :

  • vérification à distance
  • contrôle d’accès
  • sécurisation préventive et curative de locaux
  • alarme incendie

L’exercice de certaines activités impose d’assurer une surveillance des locaux pendant les heures d’ouverture au public (banques, bureaux de change, bijouteries, certaines pharmacies…) Néanmoins, si le champ des caméras porte sur une partie de la voie publique, une demande d’autorisation en préfecture est obligatoire. En outre, les dispositions de la loi de 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés et le code du travail s’appliquent à la vidéo surveillance.

Lorsqu’elle est couplée à un système de visualisation à distance, la vidéosurveillance offre un maximum de liberté et de sécurité. Les images sont ici transmises à un récepteur-enregistreur relié à un transmetteur qui permet de les visualiser depuis un ordinateur ou un téléphone portable. La visualisation à distance est généralement employée pour des raisons de sécurité, allant de la prévention du vol et du vandalisme, à la surveillance des personnes vulnérables ou au contrôle incendie. Mais c’est aussi un outil de gestion à distance, qui permet par exemple d’adapter la quantité de personnel présente sur un site en fonction  de sa fréquentation à un moment donné. Ce peut également être un moyen de contrôler à distance l’avancement de travaux ou le fonctionnement de machines.

Les dispositifs modernes de visualisation à distance donnent aux  utilisateurs la possibilité de surveiller un site n’importe où et n’importe quand depuis un simple ordinateur. Ils offrent ainsi une liberté maximale. En outre, en déportant la surveillance hors des sites, ces système permettent de gérer plusieurs lieux à distance à partir d’un poste unique, ce qui réduit considérablement les coûts de personnel. Enfin, les systèmes numériques présentent peu de difficultés techniques, car ils fonctionnent à partir d’une technologie existante, le protocole IP.

Les techniques de visualisation à distance ont énormément évolué en quelques années. Les caméras de surveillance analogiques et leurs enregistreurs à cassette ont ainsi été remplacés par des systèmes numériques. De même, le câblage coaxial des caméras est rendu inutile par l’existence de réseaux informatiques. Les modes de transmission sont dès lors variés : téléphone, ADSL, réseau GSM… Parmis eux, le réseau IP (Internet Protocol) qui permet de transmettre, de visualiser et d’enregistrer des images vidéo sur n’importe quel ordinateur est sans doute l’un des plus simples à mettre en œuvre.